Formation 2016, place à l’efficacité

Share |

Après un difficile exercice 2015, l’année qui vient s’annonce moins emprunte d’incertitudes en matière de formation continue… Un peu mieux renseignés des atouts et lourdeurs de leur nouvel environnement, les différents acteurs vont pouvoir adopter une vraie vitesse de croisière et cibler réellement leur efforts de formation.

 

Première certitude, les entreprises abordent désormais la formation sous l’angle de l’efficacité et de la productivité. Si les budgets n’évoluent finalement que très marginalement, l’action de formation n’est plus une obligation, mais un investissement.

 

Cap sur les formations diplômantes/certifiantes… et sur l’intra

Le CPF ayant clairement privilégié les formations certifiantes et diplômantes, ces dernières vont avoir le vent en poupe tout au long de l’année 2016. Désireuses de rentabiliser les 1% de masse salariale qu’elles consacrent à la formation professionnelle, les entreprises ont déjà déployé un certain nombre d’efforts pour diriger leurs collaborateurs vers des programmes ciblés. Des programmes parfois longs, souvent modularisés, mais aussi des programmes de plus en plus "à la demande"...

La plupart des acteurs le confirment d'ailleurs, l’heure est à l’intra… « Nos clients cherchent aujourd’hui des programmes innovants mis en place pour former les salariés mais aussi participer au développement d’une vraie culture d’entreprise explique Aurélie Feld, directrice générale de CSP Formation. Un double objectif rendu possible par la formation intra. D’où un vrai mouvement vers ces parcours, même si cela demande aux organismes de formation de répondre à des cahiers des charges plus complexes. »

En bref, la tendance est aux parcours « co-construits » par les organismes de formation et leurs clients entreprises, mais aussi à une évaluation après-coup voire, en temps réel, de leur pertinence. Avec comme objectif un résultat quantifiable sur le quotidien de chaque collaborateur.

« On sort d’une logique de stage pour adopter une logique de parcours confirme Guillaume Huot, membre du directoire de Cegos en charge de l’activité inter-entreprises. Chacun doit être évalué en début de formation pour adapter chaque programme à ses besoins, Il sera ensuite possible de mesurer plus facilement le bénéfice dans sa pratique au quotidien. »

 

Les progrès du speed learning

Conséquence toujours de cette recherche d’efficacité, un vrai développement des programmes courts. A savoir des cursus de quelques heures qui gagnent en importance dans les catalogues, lorsqu’ils ne sont pas mis sur pied à la demande de certains clients. Selon Aurélie Feld : « Il va dès lors falloir revoir de nombreux formats pédagogiques. Place désormais à quelques messages clés et à une animation très punchy. » Ces cursus sont par exemple tout à fait adaptées à une thématique comme l’entretien professionnel, au cœur des préoccupations actuelles des entreprsises.

Tout l’enjeu pour les organismes de formation sera donc de proposer à la fois davantage de parcours certifiants et diplômants –réforme oblige– mais aussi des formats courts permettant d’acquérir rapidement certains fondamentaux.

 

Le digital toujours à la mode

En large croissance ces dernières années, le digital restera au centre des préoccupations en 2016. Qu’il soit une modalité de formation, ou la thématique centrale du cursus concerné. « En parallèle au e-learning, l’enseignement digital a pris peu à peu sa place en amont et en aval des formations traditionnelles, confirme Aurélie Feld. Mais plus que de simples modules à suivre à distance, il s’agira souvent de véritables classes virtuelles qui permettront de mieux connaître chaque stagiaire ou encore de présenter les objectifs de la formation. De quoi gagner du temps et augmenter le retour sur investissement. »

Autre thématique appelée à progresser, « l’entreprise libérée ». « Il va s’agir de développer le leadership des managers, reprend Aurélie Feld, dans un projet global de diminution des lignes hiérarchiques. L’heure est au leadership par les compétences, par opposition au leadership hiérarchique.

Autres tendances selon Guillaume Huot : "l'entrepreneuriat, le business développement mais aussi les différentes formes de travail collaboratif qu'a facilité l'essor du digital. Autres thèmes en vogue, la qualité de vie au travail et tout ce qui concerne l'envie de travailler..."

Avec toujours le soucis de proposer des parcours adaptés aux besoins de chaque entreprise. Efficacité et sur-mesure seront bien les maîtres mots de 2016 et des années à venir.

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :