Banque et assurance : l'efficacité et l'accompagnement

Share |

Si la banque et l’assurance sont à la pointe en matière de formation, c’est parce que l’évolution constante des réglementations, les réajustements managériaux et la mise en place de l’activité digitale chamboulent régulièrement cet environnement. Quiconque délaisserait cet aspect serait en effet rapidement dépassé.

« La place de la formation dans le monde bancaire est supérieure à partout ailleurs. Aujourd’hui stable à 3,5% de la masse salariale des entreprises, cette proportion a certes baissé depuis une dizaine d’années. Mais cela ne signifie pas que la banque forme moins. En fait, on y forme mieux ! » Jean-Claude Thomas, directeur des diplômes, titres et certifications du CFPB –Centre de formation de la profession bancaire– n’hésite pas à l’affirmer, le monde bancaire forme beaucoup, et il forme de plus en plus efficacement. « D’importants efforts ont été faits sur les dépenses compressibles. Les programmes sont également plus courts et le e-learning plus largement utilisé. »

 

Les défis auxquels font face les grandes banques demeurant nombreux et d’importance, les grands établissements n’ont, il est vrai, aucun intérêt à relâcher leurs efforts. Voyez plutôt : renouvellement des générations qui demande un recrutement permanent, montée en puissance du digital et de la banque à distance, évolution constante des réglementations… Les challenges ne manquent pas !

 

Formations transverses – formations techniques

Aujourd’hui, le CFPB qui fait partie des principaux formateurs du monde bancaire propose plusieurs centaines de stages courts, inter et intra-entreprises mais aussi deux grandes catégories de parcours diplômants. Dans le détail, des formations transverses, applicables à de nombreuses activités bancaires, et des formations plus particulières à certains métiers. « Nous axons aujourd’hui nos efforts sur ces formations diplômantes métiers, reprend Jean-Claude Thomas, à l’image d’une offre importante que nous développons à bac+3, via notamment des licences professionnelles et bachelors délivrés respectivement en partenariat avec les universités ou en notre nom propre. Idem à bac+5 avec une offre dans les métiers de l’entreprise ou encore dans la conformité et la gestion de patrimoine. »

 

Côté assurances, de nombreux impératifs notamment de réglementation rendent tout aussi indispensable l’effort de formation et des établissements comme l’Ifpass, spécialisé dans la formation continue des métiers de l’assurance, ne manquent pas de demandes. Qu’ils soient qualifiants, certifiants ou diplômants, les parcours maison sont nombreux et très régulièrement remis à jour. « Nous comptons par exemple 335 programmes qualifiants en inter-entreprises, explique Anne-Marie Cona, directrice commerciale et marketing. A chaque fois des parcours opérationnels et de courte durée. Là où nos clients pouvaient voici quelques années demander 5 à 10 jours de formation, ils ne demandent plus désormais qu’une à deux journées de contenus très pratiques et très opérationnels. » Les besoins du secteur sont très variés, mais concernent souvent des points réglementaires, voire des compétences transverses de management ou de RH. « Beaucoup de cursus portent désormais sur la protection de la clientèle. A l’ère du big data, des normes et des règles apparaissent en matière de protection que les instituts comme l’Ifpass doivent répercuter sur leurs formations. »

 

L’heure est également à l’accompagnement des apprenants. De l’accompagnement « pré-formation » mais aussi « post-formation » pouvant aboutir à une véritable individualisation des cursus, avec des certificats délivrés en clôture pour valoriser chaque parcours. Des cursus compatibles d’ailleurs avec la réforme de la formation professionnelle et le CPF puisqu’envisageables en divers modules bien souvent possibles à distance.

à lire également

Dans la même rubrique

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :