Mon espace
Identifiant : Mot de passe : Mot de passe oublié

Projet et certificat Voltaire, une certaine idée de l’orthographe…

Share |

Qui dit formation à l’orthographe dit aujourd’hui Certificat Voltaire. Très connu, ce label émane directement du projet Voltaire initié en 2008. Un service d’apprentissage en ligne de l’orthographe qui vient de passer le cap des trois millions d’utilisateurs.

« Le Projet Voltaire repose sur deux fondamentaux. Tout d’abord une capacité à s’adapter à l’apprenant, à tenir compte de ses lacunes et à cerner ses besoins pour lui proposer ensuite un parcours à la fois efficace et encourageant. Ensuite une méthode favorisant un apprentissage durable, loin du bachotage. »

Lorsque Pascal Hostachy, co-fondateur de la société Woonoz à l’origine du Projet décrit ce dispositif qui dépasse aujourd'hui les trois millions d’utilisateurs, il sait mettre en évidence les deux points qui font la force de ce programme. A savoir une faculté à s’adapter à l’apprenant, et une capacité à mobiliser certains automatismes évitant la mémorisation sans lendemain.

Accessible via le site web Projet Voltaire ou en téléchargeant l’application mobile de même nom, ce projet a été lancé en 2008 à la demande du monde de l’entreprise. « En proie aux difficultés d’orthographe de leurs équipes, reprend Pascal Hostachy, les entreprises ont souhaité que nous développions un programme s’appuyant sur notre moteur d’Ancrage Mémoriel ®. Nous avons donc monté un comité d’expert composé notamment de Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe pour valider un premier cursus que nous avons mis à l’épreuve auprès d’un public étudiant. Pour un succès immédiat. »

Aujourd’hui utilisé par les étudiants, les lycéens et collégiens, le Projet Voltaire compte donc trois millions d’utilisateurs et se tourne vers le primaire…. « Nous touchons aussi 100 000 environ proviennent du monde de l’entreprise. Ne pas oublier également un grand nombre de particuliers.

 

Le Certificat Voltaire : 60 000 lauréats depuis 2010

Dans la foulée fut initié dès janvier 2010 le Certificat Voltaire. « Un certain délai a été nécessaire pour constituer un réseau de plusieurs centaines de centres d’examen où l’on passera les épreuves de la certification, à l’instar de ce qui existe aujourd’hui pour des tests de langue de type Toeic-Toefl. » Au programme du certificat, une petite dictée puis un QCM fait de195 questions d’orthographe et de grammaire. Trois heures d’examen au total. Le résultat sera ensuite envoyé au domicile du candidat environ deux semaines après l’examen.

« L’enjeu autour de l’orthographe est très fort, confirme Pascal Hostachy. On n’a jamais autant communiqué par écrit, et communiquer correctement est essentiel pour son image et pour l’image de son entreprise auprès des clients et partenaires. Aujourd’hui comme hier, la relation de confiance est capitale entre interlocuteurs, et tout ce qui peut nuire à cette confiance doit être combattu. L’orthographe est un vrai marqueur de compétence et l’impact de fautes d’orthographes sur une candidature est terrible. Parce que l’orthographe est un code sur lequel tout le monde s’entend. »

Aujourd’hui, plus de 60 000 ont décroché le Certificat Voltaire, dont environ 25 000 pour l’année 2015. 35 000 certifiés sont par ailleurs espérés pour l’année en cours. Des lauréats ayant suivi pour réussir ce test les enseignements du Projet Voltaire, mais de nombreuses autres possibilités existent tels que plusieurs ouvrages de référence. Exemples, « Se perfectionner en orthographe et préparer le Certificat Voltaire » et « La Certification Voltaire » aux Ed. Studyrama ou encore « Maîtrisez l’orthographe » (Eyrolles) et « Optimiser son score à la Certification Voltaire » (PUF).

à lire également

Dans la même rubrique

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :