Le théâtre d'entreprise se professionnalise

Share |

Depuis les simples formations sur la prise de parole en public, le théâtre d'entreprise a parcouru un certain chemin. Il aborde désormais des problématiques de plus en plus sensibles : la diversité, l'interculturalité, le développement durable, les changements organisationnels de tout ordre... Et ce, par le théâtre sous toutes ses formes : de la scène... à la vidéo.

Lever de rideau ! Sur les planches, un chef d'entreprise désabusé explique à une femme : « Il y a une loi qui impose aux entreprises d'embaucher 6 % d'handicapés. Sinon, on doit payer une taxe. Et là, je ne vous raconte pas la taxe qui me tombe dessus ! » Au cours de la discussion, tous les clichés ressortent. L'homme poursuit : « C'est déjà assez compliqué de diriger une entreprise avec des gens normaux, alors là, si en plus... » (rires dans la salle). La formule fait mouche. Les acteurs de l'entreprise Théâtre à la carte ont réussi à soulever les non-dits en faisant rire les salariés.
Voilà tout l'intérêt du théâtre d'entreprise : communiquer, former, sensibiliser les salariés et leurs dirigeants par le jeu, la créativité et la dérision. Un bon moyen de prendre de la distance par rapport à des situations parfois difficiles et conflictuelles.
Et, depuis son arrivée en France au début des années 1990, le théâtre d'entreprise n'a cessé de se professionnaliser.

Maîtriser les problématiques de l'entreprise

« Au début des années 1990, il y avait peu d'entreprises à comprendre la finalité du théâtre d'entreprise. Nous passions un peu pour les saltimbanques qui animent le banquet », commence Jean-Louis Rapini, co-fondateur de la société Guichets fermés. Pour sensibiliser les organisations, la petite entreprise invitait alors des dirigeants à des représentations pour qu'ils découvrent et comprennent l'utilité d'un tel procédé.
Jean-Louis Rapini reprend : « Il a aussi fallu se former aux problématiques de l'entreprise. Car le gage d'une professionnalisation passait par la maîtrise des sujets que nous allions traiter. » Xavier Gras, fondateur de Decommedia, confirme : « Nous travaillons beaucoup avec des consultants et des experts dans des domaines très divers pour développer notre connaissance de l'entreprise. »
Ainsi, aujourd'hui, le théâtre d'entreprise peut se targuer d'une réelle maîtrise professionnelle. Le procédé est sensiblement identique à toutes ces entreprises : les équipes mènent des entretiens auprès des salariés, des dirigeants ou des managers qui pilotent les opérations de changement dans l'entreprise. « Nous faisons ensuite de l'écriture sur mesure de saynètes qui viennent éclairer les problématiques posées dans l'entreprise », confie Xavier Gras. Et la formule est efficace. « Nous pouvons ainsi imager en dix minutes deux heures de réunion », précise Jean-Louis Rapini.

La vidéo pour prolonger la formation

Toujours en quête d'évolution et d'adaptation aux attentes des clients, les organismes de théâtre d'entreprise sont à l'affût. C'est donc naturellement que la vidéo a fait son entrée. Laure Martin, chargée de communication et de développement commercial pour Théâtre à la carte, explique : « Face au côté éphémère du théâtre, la vidéo permet de prolonger les choses, même si elle ne se substitue pas totalement au procédé. Il s'agit de deux outils complémentaires. » Et les possibilités sont nombreuses : "making of" de la journée de formation ou de sensibilisation ou encore petits sketchs de formation sur diverses thématiques (diversité, entretien d'évaluation, remotivation des équipes...).
Par exemple, la société Decommedia revendique un certain savoir-faire sur la sensibilisation à la diversité. « Dans ce domaine, nous travaillons notamment avec L'Oréal, confie Xavier Gras, et le théâtre permet de sensibiliser les salariés et les managers au fait que le handicap n'est pas un obstacle à l'évolution de carrière et à l'efficacité, pour peu que le poste de travail soit adapté. »
Les différentes sociétés ont donc toutes développé un pôle audiovisuel. Une solution qui permet également de former des managers au sein de différentes unités dispersées sur le territoire ou de former de petits groupes pour lesquels le coût d'une représentation théâtrale devient conséquent.

Le théâtre ne peut pas tout

Mais le théâtre peut-il résoudre toutes les situations conflictuelles en entreprise ? « Non, il y a des limites, répond le fondateur de Decommedia. Nous n'intervenons pas sur des situations comme les plans de licenciement. » Même son de cloche pour Théâtre à la carte.
En cas d'accompagnement du changement dans l'entreprise, le groupe ne travaille pas non plus avec des dirigeants si ces derniers n'ont pas une solution et un message clair pour leurs salariés.
Il arrive également que ce soit les dirigeants qui refusent l'intervention des comédiens. Decommedia s'est ainsi retrouvé à collaborer avec une entreprise franco-italienne, sur demande du DRH. « Celui-ci souhaitait mettre en lumière les différences culturelles entre les entreprises italiennes et françaises, notamment sur les façons de travailler, comme la conduite d'une réunion », détaille Xavier Gras. Seulement, le directeur de l'entreprise a refusé, estimant que cela était politiquement incorrect. Une approche qui demande donc un certain recul sur la vie de son entreprise pour pouvoir en saisir toute la subtilité.

Brice Ancelin

http://www.decommedia.com
http://www.theatre-entreprise.net
http://www.theatrealacarte.fr
Crédits photo : Decommedia et Théâtre à la carte


Lire aussi les autres articles publiés sur le sujet sur FormaGuide : - Pour appréhender les problématiques relationnelles, le théâtre se fait invisible…
Quand la formation s’invite au théâtre

à lire également

Dans la même rubrique

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :