Quel rôle pour les nouveaux acteurs de la formation professionnelle ?

Share |

Sur le terrain, les nouveaux acteurs de la formation professionnelle (France Compétences, OPCO...) prennent leurs marques mais, pour de nombreuses entreprises et organismes de formation, leur mission reste floue.

Nouvelle instance publique, France Compétences est placée sous tutelle du ministère en charge de la formation professionnelle. Créée le 1er janvier 2019 par la Loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018, elle a pour mission de réguler et de financer la formation professionnelle.

Réguler la formation professionnelle

C’est le serpent de mer qui refait surface à chaque réforme : comment s’y retrouver parmi une offre de formation pléthorique, pas toujours adaptée aux besoins du marché ? En réponse, l’un des grands chantiers de France Compétences sera de « garantir l’adéquation des certifications aux besoins économiques en s’assurant de la qualité et de la lisibilité des certifications enregistrées aux RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) et RSCH (répertoire spécifique des certifications et des habilitations). Ces répertoires ont pour objet de tenir à la disposition des actifs et des entreprises une information constamment à jour ».

Afin de garantir la qualité des formations dispensées par les organismes, « un décret qui repense les critères de qualité des organismes souhaitant être reconnus pour avoir droit au financement public a été publié. Il entre en vigueur le 1er janvier 2021 » précise le directeur général adjoint de France Compétences.

Lire la suite de l'article sur le site de notre partenaire Focus RH

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :