CEP : 7 partenaires signent une convention

Share |

L’AFDAS, le FAF.TT, le Fongecif, Unifaf, le Fafsea, Uniformation et l’APEC sont les principaux opérateurs, pour les salariés, du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) mis en place par la Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle et l’arrêté du 17 juillet 2014 dont l’ambition est de favoriser l’évolution et la sécurisation du parcours professionnel des actifs, soit plus de 3,6 millions de personnes concernées en Nouvelle-Aquitaine.

 

Signature d'une convention commune 

Afin d’officialiser leur partenariat et le travail de collaboration réalisé sur le CEP, les sept structures ont signé le 21 novembre 2018 une convention formalisant leurs offres de services complémentaires à destination des actifs.

Les partenaires s’engagent à coordonner leurs actions respectives, chacun dans son domaine de compétences et de champ relationnel, afin d’optimiser l’accompagnement des salariés et de sécuriser leur parcours professionnel.

Les échanges et travaux qui ont prévalu à cette convention ont été réalisés depuis 2017 par les structures signataires et leurs collaborateurs.

 «Le CEP constitue un processus d’appui à l’élaboration et à la concrétisation des projets personnels d’évolution professionnelle des actifs qui en expriment le besoin et, le cas échéant, des projets de formation associés visant à accroître leurs aptitudes, compétences et qualifications professionnelles, en lien notamment avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires, » s’exprime Mylène Vantours-Burguiere, Déléguée Régionale d’Uniformation.

Un dispositif pour une prestation de conseil individuelle pour tous les salariés

Le CEP est un dispositif qui permet à chaque actif de disposer d’une prestation de conseil en évolution professionnelle, dont l’objectif est de favoriser l’évolution et la sécurisation de son parcours professionnel.

Gratuit, il est accessible à tout actif, quel que soit son statut : salarié à temps complet ou partiel, apprenti, stagiaire rémunéré ou encore bénévole de structure associative.

Le CEP doit permettre à son bénéficiaire de disposer d’un temps d’écoute et de recul sur son parcours professionnel afin :

  • d’élaborer une stratégie d’évolution lui permettant de construire ou de préciser son projet professionnel,
  • de cerner les compétences ou les qualifications à faire reconnaître, à acquérir ou à développer,
  • de construire un plan d’actions lui permettant d’identifier les interlocuteurs, les leviers et les financements disponibles pour mettre en œuvre son projet professionnel comprenant ou non une action de formation.

 Trois temps d’accompagnement

 1/ Un accueil individualisé

Il permet au bénéficiaire d’analyser sa situation professionnelle, de décider ou non de la poursuite de ses démarches et d’identifier les acteurs susceptibles de l’y aider. Ce premier temps d’accueil peut être complété par des informations territorialisées sur les tendances socio-économiques, sur l’emploi, sur les métiers ou encore sur les qualifications et les formations.

2/ Un conseil personnalisé

À ce stade, le bénéficiaire disposera d’un référent qui le suivra tout au long du processus de conseil et l’accompagnera. Ce second temps du CEP permet au bénéficiaire de construire son projet professionnel. Un conseiller en évolution professionnelle pourra intervenir dans cette étape.

3/ Un accompagnement à la mise en œuvre du projet professionnel

Le référent est amené à accompagner la construction du plan d’actions, d’un projet de formation et à soutenir la réalisation du projet de manière globale.

à lire également

Dans la même rubrique

RECHERCHER UNE FORMATION


Recherche guidée thématique

Recherche par thème :